Le télétravail en restant zen !

laptop-2055522_1920
Image par Goumbik de Pixabay

En ces temps agités de confinement, nombreuses et nombreux sont ceux d’entre vous qui vont adopter (par choix, envie ou contrainte) le télétravail, pour un temps plus ou moins long.

J’ai fait le choix du télétravail il y a plus de dix ans, lorsque j’ai commencé à travailler en tant que graphiste, et, même si j’ai testé d’autres façons de fonctionner depuis ( partage d’atelier, espaces de coworking…), je dois dire que rien n’a égalé la sensation de liberté que j’éprouve en travaillant depuis chez moi ! 🙂

Attention, cependant, cela n’a pas été simple dès le début ! Nous vivions alors en famille dans un appartement de 60m carrés, je n’avais pas de bureau ( juste un coin dans le salon pour poser mon ordinateur et ma tablette graphique), et aucune sensibilisation à l’équilibre vie pro/perso ! Il m’a fallu beaucoup de tâtonnements pour arriver à me fixer des horaires « stables » et m’y tenir, à décrocher de l’ordinateur le soir, à m’instaurer des temps de pauses sans culpabiliser, et certaines fois à me motiver pour travailler seule, tout simplement… Aujourd’hui, c’est une affaire qui roule, mais les débuts n’ont pas été faciles 🙂 !

J’ai constaté que, parmi tous les supports et les conseils prodigués un peu partout sur la toile ( que ce soit sur des blogs ou des sites officiels), peu de conseils tournent autour de ces aspects, qui sont pourtant primordiaux pour que « l’expérience télétravail » se passe dans des conditions optimales… Or, tout est fait en ce moment pour que les gens vivent mal cette transition : confinement, enfants à la maison, urgence de la mise en place sans avoir forcément les outils adaptés ( je pense au travail collaboratif à distance, par exemple), stress, absence de vision ( s’organiser oui, mais pour combien de temps ? ), etc.

Alors, pour celles et ceux d’entre vous qui seraient un peu perdus dans cette organisation nouvelle, voilà quelques conseils tirés de mon expérience personnelle, en espérant que cela puisse apporter un grain de sable aux pierres de l’édifice 😉 !

 

Aménager son espace de travail !

Certes, nous n’avons pas tous le luxe d’avoir une pièce dédiée à son activité de télétravail, bien que ce soit l’idéal.

Choisissez si possible, pour travailler, un lieu autre que votre chambre à coucher (qui doit rester le lieu de la détente, de l’endormissement et de la vie privée – vous ne voulez pas ramener vos dossiers de travail jusque sur votre oreiller, non ? ) 😉

Une pièce avec une porte qui ferme serait un plus (à la fois pour vous isoler physiquement et phoniquement des bruits de votre maison), mais un espace ouvert peut aussi faire l’affaire : une table dans la cuisine, le salon… Peu importe, à condition de remplir ces quelques critères :

-préférez la lumière naturelle à un éclairage artificiel. Si ce n’est pas possible, préférez néanmoins un éclairage chaud ( ampoules basse consommation avec lumière chaude) qu’un éclairage «froid» à LED ou pire, des néons…

-Cherchez le silence, et une moindre stimulation visuelle ( OK pour une fenêtre donnant sur des arbres, moins OK pour un mur couvert de posters et de couleurs criardes )

-Disposez votre ordinateur sur une table stable et asseyez-vous confortablement. Évitez le combo table basse-canapé du salon, et choisissez plutôt la table de la cuisine ou du salon avec des chaises de hauteur normale, agrémentées si besoin d’un coussin et/ou d’un petit repose-pied.

-Votre écran devrait idéalement être disposé un peu plus bas que la hauteur de vos yeux, pour vous éviter les tensions dans les épaules et le haut du dos.

-Investissez également dans une souris verticale ( le blogueur Korben en parle très bien ici : https://korben.info/souris-verticale-ergonomique.html), ou, pour un budget moindre, un tapis de souris avec un repose-poignet en gel ! J’ai acheté le mien il y a plusieurs années et n’ai jamais regretté ce choix, quand tout autour de moi des free-lances développent des inflammations du canal carpien dû à une mauvaise position du poignet… Voilà le modèle que j’utilise : https://www.amazon.fr/Kensington-62401-Tapis-Souris-Repose-Poignet/dp/B00065W4UI

-Enfin, gardez toujours près de vous une bouteille d’eau ou une gourde, afin de vous rappeler de boire souvent et de faire une pause régulière.

 

Identifiez les obstacles !

Mettez toutes vos chances de côté pour ne pas vous laisser distraire de votre travail, tout du moins sur la tranche horaire que vous aurez définie pour vous y atteler : si vous travaillez en équipe, calez-vous sur les horaires de vos collaborateurs, ou ceux définis par votre chef d’équipe/ patron. Si vous êtes à votre compte, tâchez quand même de vous fixer des horaires fixes calés sur les horaires de bureau. Pourquoi ? Tout simplement, car cela vous permettra de rester «calé» sur le travail de vos clients/ partenaires (difficile, si on avance sur un dossier entre 22h et 4h du matin, d’être frais pour une visio-conférence à 9h !)
Donc, de la même façon qu’on n’entame pas un régime avec un placard rempli de paquets de gâteaux, éliminez les distractions pour mettre toutes les chances de votre côté 🙂 !
La famille :
Prévenez votre conjoint.e que certes, vous êtes toute la journée à la maison et lui/elle au bureau, sur un chantier ou peu importe, mais que ce n’est pas pour autant que vous allez en profiter pour faire les courses et briquer la maison ! Votre temps de travail est sacré, il est à considérer comme un temps de travail «au bureau», et donc vous n’êtes disponible ni pour lui/elle, ni pour les amis qui passent à l’improviste, ni pour vos enfants. Ce qui est plus simple à gérer lorsque ceux-ci sont en crèche, chez une nourrice ou à l’école pour les plus grands.
..

Si vous n’avez pas de mode de garde et que vos enfants sont encore petits, tâchez de composer, et mettez les plus grands à contribution… là encore, pas de solution miracle pour le moment, si ce n’est le dialogue et la mise à contribution des bonnes volontés !

Si vous êtes seul.e avec des enfants en bas âge, il va falloir ruser 🙂 !… Plus vous tenterez de travailler, plus vos enfants voudront accaparer votre attention. Inutile donc d’aller sur du frontal : ils sont trop petits pour comprendre, et vous ne feriez que vous agacer. Laisser donc en suspens votre tâche pour 15 minutes, cela vous laissera le temps de souffler, et accordez-leur ces quelques minutes de jeu. Il y a fort à parier qu’au bout d’un moment ils joueront tranquillement, leur besoin d’attention comblé pour le moment, vous laissant un répit pour reprendre votre tâche. Les livres, comptines, CD audio et temps de sieste sont aussi vos meilleurs alliés… Avant de craquer sur l’intégrale de «Tro-tro» en DVD !

 

Et surtout…. souffler et se détendre après le travail !!

Après une longue journée de travail en position assise, il est légitime et sain d’avoir envie de s’activer !
Toutefois, évitez une activité physique trop intense, qui risquerait, en fin de journée, de perturber votre endormissement. Privilégiez plutôt une activité douce et calme comme la natation par exemple. L’eau possède un effet massant et dynamisant qui détend l’ensemble des muscles qui sont tous sollicités en douceur et sans risque de blessure aux articulations du fait de l’état d’apesanteur.

Vous pouvez aussi aller marcher dans la nature ou en ville, ou courir tranquillement à votre rythme.

Retrouver des amis pour courir, ou pratiquer une activité en club est également idéal, puisque cela contribue à alimenter vos relations sociales, qui peuvent être mises à mal lorsqu’on travaille chez soi.

La pratique d’une activité physique régulière, même peu intense, suffira à vous maintenir en forme et améliorera également votre humeur . Personnellement, mon heure de marche est inscrite dans mon planning journalier, et si je loupe ce rendez-vous, mon humeur s’en ressent… je prends cela comme un « rendez-vous avec moi-même », pour mon bien-être et celui de mes proches 🙂 !
Faire du sport après le travail permet également d’évacuer le stress accumulé durant la journée, et de réellement «couper» entre votre journée de télétravail et votre soirée avec vos proches. Vous rentrerez chez vous plus détendu, prêt à profiter de votre soirée, en ayant totalement laissé votre travail de côté.. jusqu’au lendemain matin 🙂 !

Voilà, c’est la fin de ce long article, mais pas celui de mes conseils, car en me penchant sur ce sujet, je me suis rendu compte qu’il y avait énormément à dire sur la posture, la motivation, la concentration, les rituels de « mise au travail », les pauses, la déconnexion, etc. ! J’ai donc compilé tout cela dans un e-book de 28 pages : « Télétravail Zen ! Le guide pour travailler chez soi » , dont les quelques conseils ci-dessus sont extraits.

Voici le lien pour le trouver : Teletravail Zen à télécharger au format ebook sur vos ordinateurs, tablettes et/ou liseuses ! 🙂

couverture-2.jpg

Pour conclure, le télétravail peut être une vraie source de liberté et de plaisir, à condition de ne pas rester isolé, et j’espère que mon partage d’expérience vous donnera des pistes pour vivre au mieux cette organisation du quotidien !

Merci de m’avoir lue jusqu’ici, et à bientôt !

Anne

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s