Use case et storytelling : le bon mix ?

 

Connaissez-vous les « Use Case » ? Il s’agit de décrire, pour une fonctionnalité donnée, les différents acteurs / leurs actions et interactions / et les résultats obtenus.

Les Use Case (ou cas d’utilisation) se présentent, la plupart du temps, sous la forme d’un diagramme, plutôt formalisé ( bonhommes bâtons pour les « acteurs », bulles pour les « actions » , et flèches pour les interactions). Ils servent à faire ressortir le besoin, qui est affiné dans des spécifications fonctionnelles. Vous trouverez davantage d’information sur ces diagrammes sur cette page, entre autres sources : http://www.test-recette.fr/generalites/definitions.html.

L’avantage de ces diagrammes repose sur la facilité à percevoir, en un clin d’œil, les différentes interactions entre les acteurs, et les leviers à actionner ou actions à favoriser pour aboutir au résultat recherché.

 

Use Case Diagram.jpg
Use Case type. Source : http://www.buzzanalysis.com/2016/08/09/use-case-what-why-and-how-all-you-need-to-know/

 

L’inconvénient de de diagramme ? Il ne « raconte » pas d’histoire. Il est purement informatif et manque de contextualisation. Ici nous avons le cas d’un client, qui va au restaurant, et interagit avec 3 autres personnes : le serveur, le chef ( par extension ) et le caissier.

Cependant, cela nous donne déjà une excellente base d’histoire à développer : Qui est ce client, vient-il pour loisirs ou affaires, est-il seul ou accompagné , quel est son budget et/ou ses attentes en terme de qualité ( en gros, on peut définir un utilisateur type ).

Une fois un profil d’utilisateur déterminé, on peut raconter son histoire : par exemple, mettre en avant la technicité du restaurant qui utilise des hologrammes pour la prise de commande des plats, la nourriture high-tech servie, un service de paiement basé sur la blockchain pour régler la note, etc.

Dès lors, l’utilisation mixée des diagrammes ( Use Case ) et du Storytelling ( l’art de raconter une histoire) me semble très pertinente, d’autant plus lorsqu’il est question d’expliquer un nouveau produit/ service à de futurs clients/ collaborateurs/ sponsors…

Le storytelling, dont l’histoire sera basée sur la réalité du terrain, permet de se détacher du côté « technique » et de « rentrer dans l’histoire qu’on raconte », illustrée en quelques dessins ( fixes, sous forme de planches ou de BD, ou animés, sous forme de vidéo-doodle).

… Et nous avons tous de belles histoires à raconter, non ? 😉

Mockups Design
Use Case illustré pour un client.

N’hésitez pas à partager cet article et à me laisser un commentaire, cela fait toujours plaisir 🙂 !

A bientôt !

Anne

PS : un grand merci à G. Naillat pour la relecture de cet article.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s